Nuisances sonores

Nuisances sonores

Voici un moyen de vérifier comment votre environnement changerait après qu’on y ait mis des éoliennes.

Éoliennes et bruit

Pour tester comment vous supporterez le bruit des éoliennes, vous pouvez écouter le bruit d’une éolienne, tel qu’on l’entend pendant la nuit, fenêtres ouvertes. Faites l’expérience suivante :

– Écoutez le fond sonore de cette page (Provenant d’un site au Québec [27]). Vous pouvez ouvrir une copie de ce fichier autant de fois qu’il y a d’éoliennes. Voici comment régler le volume sonore.

– Si vous êtes à la campagne, pendant une nuit de vent moyen (force 5), ouvrez la fenêtre, écoutez le bruit du vent dans un arbre des environs. Si votre région est calme, le faible bruit nocturne est de l’ordre de 10 à 15 dB. Par temps de vent moyen, il passe à 35 dB (décibels), augmentant avec le vent. Réglez les boutons de la puissance du son de votre ordinateur dans votre chambre pour écouter le bruit simulé de l’éolienne à peu près au même niveau sonore ou un peu moins fort. Vous vous rendrez ainsi compte de la différences entre les types de sons à volume égal. Il faut ensuite modifier le son suivant votre distance aux éoliennes futures.

Si on est à 200 m, le bruit diminue quand la distance double de 3dB. Cette mesure se rapporte à un bruit émis sur une ligne, ici sur le cercle balayé par les bouts de pales. Quand l’éolienne est assez loin pour devenir un point émetteur (à plusieurs kilomètres), le bruit diminue de 6 dB pour chaque doublement de distance. [108].

Par exemple, si le bruit est de 60dB à 100m devant le centre de l’hélice (à 100 m de haut par vent de force 4 à 5), il sera de 60 dB à 200m, de 57dB à 400m, de 54 dB à 800m, de 51 dB à 1600 m. À partir de 3 kilomètre, une éolienne isolée est comme un point et le bruit descend de 6 dB par doublement de distance. Il est ainsi de 44 dB à 3200 m, sauf quand deux éoliennes envoient des sons en phase. (Quand une éolienne tourne à vide sans vent notable, le bruit à 200 m n’est que de 45dB). Le bruit de plusieurs éoliennes peut s’additionner, ce qui crée des zones où le bruit varie et est alternativement plus et moins fort qu’à d’autres endroits.

– Fermez la fenêtre et essayez de vous endormir. Vous constaterez que le son émis par cette simulation sur votre ordinateur n’a pas la même qualité sonore naturelle que le bruit du vent dans les arbres. Peut-être cela ne perturbe pas votre sommeil après quelques longues nuits. Si les arbres, base du bruit, sont à 100 m de votre fenêtre, cela correspond à une éolienne à 1,6 km. Le son est un peu différent car les sons graves se transmettent mieux à 100 m de haut dans l’air humide de la nuit. Les promoteurs vont probablement conseiller de planter des arbres pour faire un bruit de brouillage plus agréable que le flop-flop des éoliennes.

 

SOURCE http://www.leseoliennes.be/nuisance/bruit.htm

Laisser un commentaire